Académie Bach

Cette académie, située en plein coeur de l'Angleterre actuelle, comme ne le laisse pas deviner son nom, accueille des centaines d'élèves chaque annnée depuis 1947. Got musical instrument ?
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Présentation d'Alvin Rockbell

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Alvin Rockbell
Apprenti
avatar

Masculin
Nombre de messages : 21
Age : 27
Localisation : Derrière une contrebasse, une clarinette en bouche, un piano au bout des doigts.
Emploi et loisirs : Élève de 1ère année de troisième cycle
Date d'inscription : 03/01/2009

MessageSujet: Présentation d'Alvin Rockbell   Mer 7 Jan - 11:30

(J'y ai mis le temps, mais j'en suis satisfait ^_^ Mon histoire ne tient pas sur ce message donc voir plus bas. S'il y a des trucs à modifier...)

Nom : Rockbell

Prénom : Alvin

Âge : 19 ans

Statut : Élève de troisième cycle, première année

Description physique : Alvin est un jeune homme à la silhouette mince, dégingandée. Il est plus grand que la moyenne et se déplace toujours la tête haute, les jambes droites. Sa silhouette évoque un fil de fer. En revanche, il n'est pas très musclé, et son ossature n'est pas large, sans pour autant être frêle. Sa tête, rattachée à ses épaules par un cou mince, est bien proportionnée par rapport à son corps. Son visage, ni très rond, ni trop allongé, est encadré par des cheveux coupés court, d'un roux flamboyant. Ses yeux, dotés de cils peu apparents, sont d'un noir très profond. Ils sont relativement petits. Son nez est légèrement crochu, mais pas très long. Sa bouche, souvent ouverte pour protester contre quelque ordre, est très fine et ses dents grinçantes sont un peu jaunies par l'abus de thé.
Quant à son style vestimentaire, même si Alvin est souvent tiré à quatre épingles et aime être ordonné dans sa façon de s'habiller, il met des vêtements simples, mais qu'on pourrait qualifier de très british. Il porte souvent une chemise noire ou blanche, sous un gilet ou une veste toujours dans les tons sombres. Il aime les jeans et ne porte jamais de pantalons à pinces. De la même manière, il préfère les baskets aux mocassins.

Description mentale : Alvin a en réalité trois personnalités, qui se parlent dans sa tête. Ainsi, il est dans les trois cas un peu dérangé. Sa première personnalité, qu'il nomme One est une rebelle. Quand elle prend place dans l'esprit d'Alvin, celui-ci refuse tout ordre. Il devient un artiste dans l'âme, et agit sans réfléchir. Plein d'audace, il n'hésite pas à en devenir insolent. Il se pose des questions sur le fonctionnement de toute chose, et si quelque chose le dérange, il le dit haut et fort. Il peut aussi être compréhensif et généreux, mais si quelque chose l'énerve, il peut vite crier et devenir violent. Passons à l'autre personnalité. Alvin la nomme Two. Quand Two s'empare de l'esprit du jeune homme, celui-ci se coupe du reste du monde, il devient presque autiste. Il se sent mal dès qu'il se trouve au milieu d'une foule. Il parle peu, et est très égocentrique (oui, ce personnage a beaucoup de défauts). À l'image de sa clarinette, il est triste, mélancolique, nostalgique d'un passage de sa vie que tout le monde ignore. Il pleure parfois sans raison, et est très susceptible voire un peu paranoïaque. Two est celle qui apparaît le moins souvent chez Alvin. Enfin, la troisième, Three donc, est froide et calculatrice. Le jeune homme devient cynique, la plupart de ses paroles, prononcées par une bouche se tordant en un affreux rictus, sont ironiques. Quand il est sous l'emprise de Three, Alvin devient un psychopathe. Il éprouve un malin plaisir à voir les autres souffrir, autant physiquement que mentalement. Il n'éprouve plus aucun sentiment, si ce n'est du plaisir à torturer les gens. Cet Alvin est un monstre. C'est pourquoi One et Two ont conclu un marché avec Three. Cette dernière peut prendre le contrôle d'Alvin quand elle le souhaite, une fois tous les deux jours. Mais si elle va trop loin, les deux autres l'arrêtent. Il est très facile de voir au premier coup d'œil quelle personnalité domine Alvin.

Histoire : Voir post plus bas

Instruments joués : Clarinette et contrebasse mais en classe il emmène plutôt sa clarinette, c'est tout de même plus pratique (et piano mais ça ne compte pas je pense)

Options : Littérature, Mécanique/Robotique.

Code de confirmation : OK

Bon, mon histoire est très longue, mais je me suis éclaté en l'écrivant. Pour info : Alvin a appris à jouer de la contrebasse dans le groupe de jazz de l'Académie, qu'il a maintenant quitté, et s'en est acheté une avec l'argent des concours et des concerts.
Voilà, tout est dit ^.^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alvin Rockbell
Apprenti
avatar

Masculin
Nombre de messages : 21
Age : 27
Localisation : Derrière une contrebasse, une clarinette en bouche, un piano au bout des doigts.
Emploi et loisirs : Élève de 1ère année de troisième cycle
Date d'inscription : 03/01/2009

MessageSujet: Re: Présentation d'Alvin Rockbell   Mer 7 Jan - 11:33

Histoire : (Apparemment forumactif la trouve trop longue donc je vais poster encore un message pour la suite...)
Alvin n'a pas eu une enfance facile. Sa mère était douce et gentille, elle était attentionnée avec son unique fils. Mais elle avait très peu d'argent, et n'ayant jamais étudié, elle ne pouvait pas effectuer un travail décent. Carmen Rockbell était une prostituée. Et chaque jour, Alvin, qui avait à peine sept ans, voyait les voisins faire la queue devant leur petite maison, et ruinaient leur salaire déjà maigre dans les bras de Carmen. Malgré tous les hommes qui défilaient dans sa chambre, Carmen ne flanchait jamais. C'était une femme très solide et charnue, qui pourtant se privait souvent de nourriture pour son fils. Mais Alvin, malgré toutes ces attentions, restait mince comme un fil de fer.
Les autres enfants du village, en plus de se moquer de sa maigreur, ne manquaient pas de le railler et de l'insulter de ''fils de putain'' quand il sortait de chez lui. À l'époque, une seule personnalité était dominante chez Alvin : One. Et il n'hésitait pas à balancer continuellement, même au grand Jack, qu'il préférait ''être fils de putain plutôt que fils de boudin''. Mais si ces enfants se moquaient de lui, c'est surtout parce qu'ils avaient peur. Peur que le père du fils de la putain soit le leur.
Alors, dans ces moments de solitude, où sa mère était dans sa chambre avec quelque porc, et qu'aucun ami ne se manifestait encore, Alvin allait au salon/salle à manger de la maison et jouait sur le vieux piano désaccordé. Il n'avait aucune culture musicale, et ne pensait pas à s'acheter de partition. Il inventait des airs tristes. Il composa pour Carmen une ''Ode à la Mère''. Quand il la lui joua, les yeux de Carmen s'emplirent de larmes. Alvin n'avait que dix ans. À la fin du morceau, il demanda : ''Maman, j'ai vu un bel instrument dans un magasin de musique. Le vendeur m'a dit que c'était une clarinette. J'aimerais en avoir une !''
Carmen fondit en larmes. Entre quelques sanglots, Alvin perçut des mots : ''peux pas'' ''mon fils malheureux'' ''travail'' ''triste''... Alvin n'osa rien dire de plus et fila dans sa chambre, laissant là sa mère en pleurs. Seul dans sa chambre, il se morfondait. Il craignait que sa mère veuille travailler plus pour qu'il puisse jouer de la clarinette. Il en oublia son anniversaire.
Deux semaines plus tard, Alvin ''fêtait'' son anniversaire de onze ans. Après le dîner, un sourire fatigué et mystérieux sur les lèvres, se leva et se dirigea dans sa chambre. Elle en revint quelques instants plus tard, un paquet dans les mains. Alvin pensait recevoir comme chaque année un livre ou une housse de couette, mais ce paquet n'était ni rectangulaire, ni mou. L'enfant leva les yeux vers sa mère, l'air étonné, puis ouvrit le paquet. C'était indéniablement l'étui d'un instrument de musique. Alvin se rongea les ongles. Il n'osait pas ouvrir l'étui. Car il le savait, ce serait à cet instant qu'il découvrirait la dure réalité. Mais Carmen insista du regard. Le jeune garçon déglutit, et ouvrit très lentement l'étui. La clarinette se trouvait là, au milieu du velours rouge. Alvin ne put prononcer un mot. Carmen, en revanche, n'hésita pas à lui dire d'une voix sourde :
– Je t'oblige à en jouer, et t'interdis de la revendre pour mettre l'argent dans mon porte-monnaie. C'est ton cadeau, et j'ai pris la bonne décision. Pendant quelques jours, je ne mangerai pas, c'est tout. Mon docteur a dit que si l'on buvait beaucoup d'eau, on pouvait facilement se passer de nourriture. Entraîne-toi bien !
Carmen laissa échapper un gémissement. Alvin savait parfaitement où elle avait mal, et s'en rongea les sangs. D'une voix blanche, il murmura :
– Non...
– Quoi, non ?
– Tu as fait venir deux fois plus de salauds dans ta chambre rien que pour... Pour ça ?!
– C'est mon problème, Alvin. Pas le tien. Qu'est-ce qu'on dit ?
– Mai... Merci maman.
L'intéressée sourit et quitta la table. Alvin effleura l'instrument du bout des doigts, puis le porta à sa bouche et souffla. Un son profond et uniforme s'éleva dans la pièce. L'enfant décida d'en rester là pour aujourd'hui. Il passa l'après-midi dans sa chambre à broyer du noir. C'est en fin de soirée, au moment de se coucher, qu'il ressentit une douleur immense à la tête. Une voix, identique à la sienne, retentit dans son crâne :
– Ah non, dit-elle, je n'accepte pas d'invités !
– Tu n'as pas le choix, répondit quasiment la même voix, mais plus sombre et plus rauque.
Alvin leva les yeux vers le plafond, bien que les voix ne venaient pas de là.
– Vous êtes qui ?
– Je suis ta deuxième personnalité, marmonna la voix rauque.
– Pourquoi t'es là ?
– C'est pas ton pro...
Alvin coupa la voix :
– Ah non ! Arrêtez avec ça ! C'est pas mon problème ? Eh ben ça va le devenir, je m'en mêle ! Qu'est-ce que tu fais dans ma tête ?
Il n'eut pas de réponse. Sa voix résonna dans sa tête :
– Dors.
Alvin, dépité, se blottit sous sa couverture.
Les jours suivants, Alvin ne toucha pas à sa clarinette. Il pensa que cette voix rauque avait pris le contrôle de son esprit. Cette hypothèse se révéla véridique car quand il dit bonjour à sa mère, trois jours après son anniversaire, cette dernière répondit :
– Mon Dieu, cette voix ! Tu es malade mon chéri ?
– Euh... Oui, balbutia Alvin. J'ai dû attraper un rhume.
Une semaine plus tard, Alvin avait maintenant très envie de jouer de la clarinette. Sa mère ne s'était même pas privée de nourriture et il en était ravi. Sa première personnalité, qu'il avait nommée One, était revenue. Two boudait dans un coin de sa tête. Alors, un soir, avant le souper, il revint prendre l'étui, posé sur une armoire. Il le dépoussiéra du plat de la main et l'ouvrit. Il prit l'instrument et le porta pour la seconde fois à sa bouche. Le même son, grave et profond, semblait sortir de l'instrument pour stagner au plafond. Alvin s'arrêta un instant pour l'écouter résonner, les yeux fermés. Alors, il pressa les touches, et tenta une gamme. Ce son puissant, il avait l'impression qu'il le pénétrait jusqu'à la moelle. Un sourire satisfait s'attarda sur le visage du garçon.
Un an se passa ainsi, pareil aux autres. Un soir d'été cependant, alors qu'Alvin revenait du collège, il entendit depuis la chambre de sa mère des gémissements. Il ne s'en inquiéta pas outre mesure, et s'apprêtait à aller dans sa chambre quand ces gémissements se transformèrent en cris. Alvin posa son sac par terre et poussa la porte de la chambre de Carmen. Elle ne s'ouvrit pas. Le garçon donna un grand coup de pied dans la porte. Celle-ci s'ouvrit à la volée, mais il était trop tard. Carmen gisait au sol, inanimée, inerte, morte. Quand Alvin vit ainsi sa mère, baignant dans le sang, les vêtements arrachés, il ressentit Two s'installer en lui. Mais il avait l'impression que Two, au lieu d'amener son habituelle mélancolie, courait vers son esprit, armée d'une hache de guerre. La haine s'emparait lentement d'Alvin. Il leva les yeux. Un homme immense, un horrible sourire sur le visage, se tenait debout, à côté du cadavre de Carmen. Alvin sentait plus fort toutes les parties de son corps. Sa colère palpitait dans chaque veine. Cet homme devait mourir. Il ne POUVAIT pas rester vivant. Pas en ayant tué Carmen Rockbell, la femme la plus merveilleuse au monde. La mort de Carmen et la vie de cet homme étaient incompatibles. Une voix susurrait à l'oreille d'Alvin toutes ces phrases, une voix qui n'était ni celle de One, ni celle de Two. Alvin cria d'une voix sifflante, déformée par la haine :
– Toi, l'assassin ! T'es qui ?
Le sourire du meurtrier s'élargit :
– Casse-toi, j'ai pas besoin de toi...
Puis il ajouta en plissant les yeux :
– ... Fiston.
Les yeux d'Alvin s'écarquillèrent. Sans prévenir, il se rua sur son père.
– Three, donne-moi ta force ! hurla-t-il.
– Il suffit de demander, dit Three d'une horrible voix de crécelle.
Les mains d'Alvin, à présent dotées d'une force surhumaine, se refermèrent sur la gorge de l'assassin. Celui-ci émit un affreux beuglement, à mi-chemin entre le gargouillement et le cri. Il était mort.
La nuit était tombée. Ses deux parents étaient morts et Alvin ne sentait aucune tristesse. Mais Three fut chassée par Two. Il eut un sourire satisfait en voyant le cadavre de son père. Mais ses yeux se posèrent sur le corps de sa mère. Cette nuit-là, Alvin pleura toutes les larmes de son corps.
À l'aube, triste et fatigué, il entreprit d'offrir une mort décente à sa mère. Sans ressentir la moindre gêne ni le moindre plaisir, il enleva les habits déchirés de Carmen, alla à la salle d'eau chercher une bassine remplie d'eau chaude, y plongea le corps, le lava, le sécha. Il chercha dans l'armoire de Carmen ses plus beaux vêtements. Il choisit une belle robe blanche et en habilla le cadavre, puis le coucha sur le lit. Il replia les bras de Carmen sur son cœur et y posa une fleur qu'il avait trouvée dans le vase le plus proche, puis, très lentement, ferma les yeux du corps. À cet instant, il eut la vague impression d'avoir vu une vapeur argentée s'évaporer du cadavre. Il cligna des yeux pour s'empêcher de pleurer. Sa mère était partie, et elle ne reviendrait jamais. Avec un long soupir, Alvin ouvrit la fenêtre, et cacha le corps de son père dans un buisson. Après avoir refermé la fenêtre et la porte de la chambre, Alvin se sentit extrêmement vide, et il savait que revenir dans la chambre ne changerait rien. Puis soudain, il se mit à courir vers sa chambre. Il en revint quelques secondes plus tard, sa clarinette à la main. Il ouvrit doucement la porte de la chambre, comme s'il avait peur que le cadavre de sa mère ait disparu. Mais le corps de Carmen était toujours là. Alors Alvin porta sa clarinette à sa bouche et joua ''Ode à la Mère''.
Le lendemain, en allant au collège, il prit une décision. Puisqu'il n'y avait plus de vivants dans la maison, il allait la quitter. Mais avant cela, il appela le curé de la paroisse, pour qu'il enterre sa mère. Le curé ne voyait pas cette femme d'un très bon œil, mais il ne pouvait refuser un enterrement à quelqu'un qui n'avait jamais tué ni blasphémé. Le soir même, Alvin alla chez le croquemort et lui demanda un grand cercueil, pour que sa mère y soit à l'aise. Mr Arrowhead lui dit qu'il l'amènerait lors de l'enterrement. Après le souper, Alvin se rendit au cimetière. Il y avait déjà amené Carmen. L'enterrement allait avoir lieu. Cette fois-ci, Two revint. Alvin ne put contenir ses larmes. Le cercueil descendait lentement dans le trou béant. Les autres enfants assistaient à la cérémonie, mais personne n'osa se moquer, ni demander la cause de la mort de Carmen Rockbell.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alvin Rockbell
Apprenti
avatar

Masculin
Nombre de messages : 21
Age : 27
Localisation : Derrière une contrebasse, une clarinette en bouche, un piano au bout des doigts.
Emploi et loisirs : Élève de 1ère année de troisième cycle
Date d'inscription : 03/01/2009

MessageSujet: Re: Présentation d'Alvin Rockbell   Mer 7 Jan - 11:33

Histoire (suite) :

Au petit matin, Alvin prépara ses bagages et s'en alla. Après avoir salué tous les habitants du hameau, il quitta ce dernier. Il voulait aller à la ville, à Londres, même ! Alvin prit le train, avec pour bagages quelques vêtements, un peu de nourriture, des livres et sa clarinette. Le train n'allait pas à Londres. Le terminus était Birmingham. Alvin décida d'aller vivre là, car la ville était grande tout de même. Il dépensa ses quelques économies dans un hôtel miteux, où il ne pouvait que dormir, au vu du prix des plats. Le jour, il mangeait ses provisions, et pour gagner un peu plus, jouait de la clarinette, au bas des marches de la bibliothèque municipale, sans pour autant oser y entrer. C'était un lieu chic et distingué, et les deux vigiles à l'entrée ne lui disaient rien qui vaille.
Il avait réservé sa chambre en pension pour une semaine. Le dernier jour, alors qu'il jouait sur la place du marché, un jeune homme, aux cheveux longs, qui portait un ensemble trois-pièces et un chapeau melon, vint le voir. Les yeux brillants, il s'adressa à Alvin d'une voix grave et profonde, mais accélérée par l'excitation :
– Oh, petit, c'est formidable ! Tu as exactement le profil que je recherche...
– Vous recherchez quoi, au juste ? grommela Alvin que One possédait depuis son départ.
– Je suis jazzman, petit. Et je recherche un jeune clarinettiste pour mon groupe.
– Jazzman ? répéta Alvin, brusquement intéressé.
– Oui, voilà, tout à fait ! s'écria l'homme. Nous avons besoin de toi. Viens dans mon groupe avec ta clarinette, et joue pour deux shillings par semaine. Tu marches ?
– Je marche ! répondit Alvin avec un large sourire.
Alvin jouait depuis plusieurs mois dans le groupe de James. Il était en quelque sorte la mascotte du groupe, et on scandait son nom pendant les concerts. Mais un jour, un peu avant ses douze ans, une dispute éclata, à partir d'un stupide parapluie. James n'était plus du côté d'Alvin et c'est Gbatokai, un noir américain, une véritable armoire à glace, qui le défendit. Il jouait du saxophone dans le groupe. Il dit à Alvin :
– Tu pourras y jouer sans t'arrêter.
Puis il lui tendit une enveloppe. Alvin allait lui demandait de quoi il s'agissait, mais Gbatokai n'ajouta rien. Il repartit de son côté. Les trois autres membres s'en allèrent chez eux. Alvin resta seul, hébété. Au milieu de la rue, il ne bougeait pas, les yeux vides, la bouche entrouverte, d'où coulait un filet de salive. Puis il reprit ses trois esprits, essuya sa bouche et cligna des yeux. Il venait de se rendre compte qu'à ce moment-là, aucune de ses trois personnalités n'était dans sa tête. One, Two et Three étaient toutes les trois parties.
– Et vous allez souvent repartir comme ça ? grommela Alvin.
– Non, répondit simplement Two. Dors dans le train. Tu ouvriras cette enveloppe demain.
Alvin mit l'enveloppe dans sa poche, et monta dans le premier train qu'il vit.
Le lendemain, à l'aube, il fut réveillé par la voix du conducteur :
– Londres ! Londres, cinq minutes d'arrêt !
Alvin n'en croyait pas ses oreilles. Londres ? Il sauta du train, son étui à clarinette sous le bras. Bien qu'on fût lundi, la gare n'était pas bondée. Le garçon s'assit sur un banc, puis sortit l'enveloppe de sa poche. One et Three, dans son crâne, piaffaient d'impatience. Alvin l'ouvrit d'un coup sec. Il y avait une lettre :

Cher(ère) futur(e) élève de l'Académie Bach,
Si vous êtes en possession de cette lettre, c'est que vous avez tenu à vous inscrire à l'Académie Bach. Cette dernière consiste en une école de musique, pour enfants, adolescents et jeunes adultes de 11 à 22 ans, répartis en trois cycles. Le fonctionnement de l'Académie vous sera expliqué le jour de la rentrée.
Vous ne tarderez pas à découvrir que si la motivation est notre unique critère de sélection, la plupart des élèves de l'Académie sont très doués voire surdoués, et beaucoup en sont sortis musiciens professionnels. L'Académie, chaque trimestre, organise une audition où tous les élèves volontaires feront part de leur talent devant une centaine de personnes. Si moins de cinquante élèves se portent volontaires, l'audition est reportée au mois prochain. De la même façon, les élèves de l'Académie participent à de nombreux concours hors-école.
Tout élève est prié de faire preuve de motivation, d'une implication maximale et de respect, autant envers les professeurs qu'envers les autres élèves.
Pour entrer à l'Académie, vous devez avoir fait au moins trois ans d'un ou plusieurs instruments. Une assez bonne connaissance du solfège est également exigée, le vocabulaire de cours étant assez pointu.
Les horaires de cours dépendent du cycle et de l'année de la classe. Un emploi du temps vous sera remis à la rentrée.
Pour les premier cycle :
La rentrée se passera le 3 septembre. Vous aurez une heure de chaque matière ''ordinaire'' : Une heure de sciences, une heure d'histoire, une heure de langue vivante... Mis à part l'anglais et les mathématiques dont il vous sera proposé deux heures par semaine. Le choix des langues vivantes est assez varié, en voici quelques-unes : Allemand, Français, Espagnol, Italien, Grec moderne, Russe, Chinois, Japonais, et bien d'autres comme le Portugais, le Polonais, l'Estonien, le Danois etc. Vous aurez à choisir deux langues vivantes dès votre première année. Vous aurez huit heures de musique par semaine. Durant les deux premières années, un instrument vous sera prêté. Ensuite, vous devrez acheter le vôtre pour aller plus loin.
Pour les second cycle :
La rentrée se passera le 10 septembre. Comme dans les lycées normaux, vous aurez à choisir entre trois ''branches'' : Littéraire (L), Scientifique (S) ou Économique et Sociale (ES) (bon ça c'est comme en France mais on s'en fout – et ce que je viens de dire ne figure pas dans la lettre). Les élèves de la branche ''L'' ne feront plus de mathématiques, ni de sciences, ni de physique, ni de sociologie. En revanche, il auront trois heures par semaine d'anglais et trois heures par semaine de philosophie. Il y aura une heure par semaine de chacune des autres matières (Éducation Physique, Arts Plastiques, Cuisine et Langues Vivantes). Les élève de la branche ''S'' ne feront plus d'anglais, ni de philosophie, ni de sociologie mais trois heures de mathématiques, une heure et demie de sciences, et une heure et demie de physique par semaine. Ils auront une heure par semaine des autres matières. Les élèves de la branche ''ES'' n'auront plus de philosophie, ni de sciences, ni de physique mais trois heures de sociologie, une heure et demie de mathématiques et une heure et demie d'anglais par semaine. Tous les élèves de second cycle auront sept heures de musique par semaine.
Pour les troisième cycle :
La rentrée se passera le 20 septembre. Une fois votre baccalauréat passé, vous n'aurez comme matières plus que celles de votre ''branche'' : Anglais et Philosophie pour les ''L'', Mathématiques, Sciences et Physique pour les ''S'', et Sociologie, Mathématiques et Anglais pour les ''ES''.
Continuer ces matières vous servira à trouver tout de même un métier si vous échouez dans le domaine de la musique. Vous aurez neuf heures de musique par semaine. Ce dernier cycle est facultatif, mais la plupart des élèves choisissent d'y rester deux ou trois ans, afin de décrocher leur diplôme.
Parlons des matières en plus. Chaque élève, de n'importe quel cycle, doit choisir, chaque année, deux disciplines en plus de celles qu'il étudie. Si vous n'aimez plus la matière que vous avez choisie, vous pouvez en changer à la prochaine rentrée, mais vous devez garder deux matières de une heure chacune par semaine, ou alors une seule de deux heures par semaine.
Ces activités sont assez variées, en voici quelques-unes : Littérature, Grec ancien, Latin, Dessin et Peinture, Sculpture, Histoire de l'Art, Échecs, Athlétisme, Danse, Football, Natation, Équitation, etc. Si vous voulez apprendre d'un nouvel instrument, des cours de chaque instrument vous sont proposés, et la liste des instruments est chaque année mise à jour.
D'autres informations vous seront données à la rentrée (la liste des fournitures est ci-jointe),

Isabella Samson,
Directrice de l'Académie Bach, Concertiste professionnelle (alto, flûte traversière et harpe), Professeur d'alto et de harpe à l'Académie.

Liste des fournitures :
Voici la liste de ce que chaque élève devra se procurer. L'Académie Bach ne demande pas d'uniforme.

– Un diapason en étain ou métal.
– Un pupitre (pliable).
– Un étui pour l'instrument (l'instrument, à moins qu'il ne soit très volumineux, doit être apporté à chaque cours) ainsi que le nécessaire au nettoyage.
– Un classeur ou un lutin ou une pochette pour les partitions.

– Dix cahiers, format 24x32, avec ou sans spirales.
– Deux classeurs grand format.
– Un lot de feuilles simples grands carreaux, un lot de feuilles doubles grand carreaux.
– Une trousse comportant : Des stylos bleu, noir, rouge vert, un crayon de papier, une gomme, un taille-crayon, une colle, des ciseaux, un compas, une règle et une équerre.
– Une calculatrice scientifique.
– Un cahier de brouillon.

L'Académie étant un internat, chaque élève doit avoir son nom marqué sur chacun de ses vêtements.
Les animaux de compagnie sont acceptés, à condition qu'ils restent dans la chambre du propriétaire de l'animal.

Alvin cligna des yeux. Il sentit une joie immense l'envahir. Dans l'enveloppe, il trouva de quoi financer sa pension pendant plus de cinq ans. Le garçon était sûr de lui : L'Académie Bach était le seul lieu où il pourrait jouer en sécurité, tout en étant nourri et logé. À pas chassés, il sauta dans le premier train qui se rendait à l'adresse indiquée au dos de la lettre...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Geige Ypsilon
Supérieur suprême
avatar

Féminin
Nombre de messages : 40
Localisation : Sans doute dans les bras de Morphée...
Emploi et loisirs : Elève en troisième année du second cycle
Date d'inscription : 30/10/2008

MessageSujet: Re: Présentation d'Alvin Rockbell   Mer 7 Jan - 11:38

OMG c'est super ! O_O
Ton histoire est franchement très chouette, j'aime =D
Farpait farpait toussa.
Tu peux commencer le RP (pour ma part j'attends que ma chère Supérieure à Pouvoirs daigne faire sa fiche)
Bienvenue ! ^^
Pour ton avatar, tu en as trouvé un ou pas ?

_________________
Die Geige ist ein wunderbares Musikinstrument, nicht wahr ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bachacademy.forumactif.biz
Alvin Rockbell
Apprenti
avatar

Masculin
Nombre de messages : 21
Age : 27
Localisation : Derrière une contrebasse, une clarinette en bouche, un piano au bout des doigts.
Emploi et loisirs : Élève de 1ère année de troisième cycle
Date d'inscription : 03/01/2009

MessageSujet: Re: Présentation d'Alvin Rockbell   Mer 7 Jan - 11:41

Merci, je suis content que mon histoire plaise, j'ai hésité en la postant. Mais bon une telle réaction fait toujours plaisir à lire ^_^
Mon avatar ? Euh... Non, je cherche désespérément une image d'un grand roux aux yeux noirs qui fait la gueule... Tu dis bien dans les règles que tu acceptes de faire des avatars ? *yeux de bambi*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Geige Ypsilon
Supérieur suprême
avatar

Féminin
Nombre de messages : 40
Localisation : Sans doute dans les bras de Morphée...
Emploi et loisirs : Elève en troisième année du second cycle
Date d'inscription : 30/10/2008

MessageSujet: Re: Présentation d'Alvin Rockbell   Mer 7 Jan - 11:45

Owi ce serait avec grand plaisir mon cher =3
Pour l'instant, j'encre (avec difficulté) l'avatar de Skylla Bloodshed, je dois aussi finir celui de son frère jumeau, et ensuite je m'attaque au tien =)
(Juste une précision : sur l'avatar, je fais Alvin sous l'emprise de One, Two ou Three ? Je préviens, je ne saurais pas faire un gif avec trois images consécutives XD)

_________________
Die Geige ist ein wunderbares Musikinstrument, nicht wahr ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bachacademy.forumactif.biz
Alvin Rockbell
Apprenti
avatar

Masculin
Nombre de messages : 21
Age : 27
Localisation : Derrière une contrebasse, une clarinette en bouche, un piano au bout des doigts.
Emploi et loisirs : Élève de 1ère année de troisième cycle
Date d'inscription : 03/01/2009

MessageSujet: Re: Présentation d'Alvin Rockbell   Mer 7 Jan - 11:48

Merci *puppy eyes*
Alvin est le plus souvent possédé par One, donc ça me paraîtrait bien ^_^
(Bon par contre là je dois y aller, et ne pourrai pas revenir ce soir...)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Skylla Bloodshed
Supérieur à pouvoirs
avatar

Féminin
Nombre de messages : 21
Localisation : Devant un piano, le clavier sous les doigts...
Date d'inscription : 04/01/2009

MessageSujet: Re: Présentation d'Alvin Rockbell   Mer 7 Jan - 11:49

Aha, j'adore ton histoire


Donc, pour le reste, j'édite, Geige veut bien te faire un avatar, donc j'ai rien dit sur le roux sadique de mes fichiers *sort*

Et oui,sinon, je sais, je dois finir ma fiche, mais avec ma crise d'hier soir, ça a pas trop été possible ! ( t'étais là, tu dessinais Skylla ! xD )

Donc, je vais rajouter ton nom pour les instruments recensés, de ce pas.

( Ju', souviens toi que tu dois aussi faire un Bélial, pour Mathilde ! xD )


Dernière édition par Skylla Bloodshed le Mer 7 Jan - 11:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Geige Ypsilon
Supérieur suprême
avatar

Féminin
Nombre de messages : 40
Localisation : Sans doute dans les bras de Morphée...
Emploi et loisirs : Elève en troisième année du second cycle
Date d'inscription : 30/10/2008

MessageSujet: Re: Présentation d'Alvin Rockbell   Mer 7 Jan - 11:51

Voui je sais ^^
Mais
Geige la génialissime a écrit:
Pour l'instant, j'encre (avec difficulté) l'avatar de Skylla Bloodshed, je dois aussi finir celui de son frère jumeau, et ensuite je m'attaque au tien =)
Ce qui veut dire que je sais que je dois finir les tiens ^w^

_________________
Die Geige ist ein wunderbares Musikinstrument, nicht wahr ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bachacademy.forumactif.biz
Skylla Bloodshed
Supérieur à pouvoirs
avatar

Féminin
Nombre de messages : 21
Localisation : Devant un piano, le clavier sous les doigts...
Date d'inscription : 04/01/2009

MessageSujet: Re: Présentation d'Alvin Rockbell   Mer 7 Jan - 11:54

Arhem, on a posté notre message en même temps, en fait, donc j'ai édité... Bref, c'est pas la question.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Geige Ypsilon
Supérieur suprême
avatar

Féminin
Nombre de messages : 40
Localisation : Sans doute dans les bras de Morphée...
Emploi et loisirs : Elève en troisième année du second cycle
Date d'inscription : 30/10/2008

MessageSujet: Re: Présentation d'Alvin Rockbell   Mer 7 Jan - 11:55

Et je sais que je dois dessiner Bélial =D

_________________
Die Geige ist ein wunderbares Musikinstrument, nicht wahr ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bachacademy.forumactif.biz
Skylla Bloodshed
Supérieur à pouvoirs
avatar

Féminin
Nombre de messages : 21
Localisation : Devant un piano, le clavier sous les doigts...
Date d'inscription : 04/01/2009

MessageSujet: Re: Présentation d'Alvin Rockbell   Mer 7 Jan - 18:57

Juste, Alvin, tu as mis que ton personnage était en deuxième année du troisième cycle, et sur ton profil, première année du troisième cycle.
J'édite donc ton message.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alvin Rockbell
Apprenti
avatar

Masculin
Nombre de messages : 21
Age : 27
Localisation : Derrière une contrebasse, une clarinette en bouche, un piano au bout des doigts.
Emploi et loisirs : Élève de 1ère année de troisième cycle
Date d'inscription : 03/01/2009

MessageSujet: Re: Présentation d'Alvin Rockbell   Ven 3 Avr - 12:58

OK (*répond à la bourre*) Désolé ^^"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Présentation d'Alvin Rockbell   

Revenir en haut Aller en bas
 
Présentation d'Alvin Rockbell
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» présentation de demi lovato
» Modèle de présentation
» Ma présentation ! (Phyllali)
» Présentation de Logan Echolls
» Présentation de Nathaniel Mandrake[en construction]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Académie Bach :: Papiers administratifs (et papiers moins adminstratifs) :: Présentations-
Sauter vers: